Création de 500 places pérennes d’hébergement financées

Trop souvent nous entendons que l’hébergement d’urgence est une compétences de l’Etat alors que des personnes meurent dans nos rues.
Cette position ne résout rien et fait juste perdre de précieuses semaines aux concerné-e-s en les mettant en danger.
Nous préférons penser qu’au delà de la compétence administrative existe une compétence volontaire et locale qui est complémentaire et permet d’apporter une réponse rapide et adaptée.

 

Cette réponse prouverait que l’humanisme rhénan tant proclamés par les élu.e.s de la Ville de Strasbourg n’est pas qu’un élément de communication infondé.

Cette réponse serait la preuve que les plus de 800 appels quotidiens au 115 par des personnes  exprimant un besoin d’être logées sont considérées par une institution dont le rôle est de fournir sécurité et respect.

Cette réponse permettrait à l’institution d’agir au long terme pour améliorer les coûts et la gestion des risques inhérents à cette problématique.

Cette réponse existe déjà ailleurs avec le modèle des 100 places

 

Public concerné 

Toute personne vulnérable sans logement exprimant un besoin de logement

 

Services inclus

Hébergement pérenne, accompagnement social, sanitaire, éducatif, soutien à l’alimentation, accès aux droits, accompagnement artistique et culturel pour augmenter les capacités d’agir des
personnes logées et les aider à s’intégrer dans leurs quartiers d’habitation.

 

Phasage opérationnel – 500 places en 2 ans

étape 1) Consultation des associations locales qui souhaitent être porteuses pour des tranches de 100 places
étape 2)Ouverture progressive 

 

Coût annuel

– 2.555.000 euros de coût d’hébergement (soit 14 euros par personne par jour, )
– 445.000 euros de dépenses pour l’accompagnement culturel et artistique.
Soit 3 millions d’euros par an en dépense de fonctionnement 
Le budget de fonctionnement 2019 de la ville de Strasbourg est d’environ 384 millions d’euros.
Soit 1% environ.

 

Financement possible pour 3 millions d’euros

Par redéploiement des enveloppes déjà existantes

 

  • Pistes d’économie par an sur le budget de la ville de Strasbourg
      • Subvention volontaire à l’Office de tourisme de Strasbourg 
      • Forum Mondial de la démocratie locale
      • Rationalisation de la politique culturelle et événementielle et les dépenses de sécurité afférentes
  • Piste de financement identifiée sur le budget de l’Eurométropole de Strasbourg
      • Utiliser la marge laissée par la fin du détournement des déchets et la réouverture de l’usine d’incinération

Par l’impôt

  • 1% de fiscalité amenant 700 000 euros,
  • Il faudrait 5% d’augmentation d’impôts locaux pour financer l’ouverture de ces places.
  • A partager entre la ville et l’Eurométropole de Strasbourg

 

Et l’Etat ?

Pour rappel l’Etat dépense entre 10 et 12 millions d’euros par an pour loger 1400 personnes environ à l’hôtel. 
SI nous additionnons ces 1400 personnes à l’hôtel et les 800 personnes devant contacter le 115, cela donne 2200 personnes à loger. 
Pour un an avec notre modèle de coût de 14€/jour le budget pour 2200 personnes est de 11.242.000 euros. 
Soit peu ou prou le même coût que de loger 1400 personnes à l’hôtel sans accompagnement ou projet vers l’intégration et l’obtention d’un habitat pérenne. 

> Même coût / Plus de personnes abritées / plus de suivi / des solutions à moyen terme